Rejoignez le monde fascinant de Stephenie Meyer ...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un regard dénudé. ~~pV~~

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Un regard dénudé. ~~pV~~   Lun 24 Déc - 17:13

Le vent soufflait fort cette nuit. Le bruissement des feuilles comblait son beau coeur et la porte de la cabane frappait dans ses gonds. 'LeY y était appuyé contre, assis, sous le sable froid et rugueux, durcis par la fraîcheur du temps. On entendait rien, a part ce spectacle. Logée en contre haut, ce misérable bout de bois tremblait, offrait une vue imprenable, sur l'océan de glace qui régnait en ce bas monde.
Quelques arbres plantés ici et là... couvert de givre, pourries, les branches s'effondraient une par une sous la menace du vent. Il était venu un peu plus tôt dans la soirée, on disait de cet endroit qu'il était paisible, pour les loups-garous, chose que 'LeY confirmerait si on lui demandait. Il était d'une humeur plutôt soulagé et ne sentait plus son lourd poid, son lourd passé...
Il ferma les yeux, avachit sur cette cabane branlante, il inspira ses jours prochains d'une pure bouffée d'air. Cette nuit s'annonçait une tempête, tempête qui, rayonnera dans tout les royaumes des lous-garous aussi loin que le desert de sable porte son regard. Le regard de Sam, lui, se porta de nouveau sur la patinoire argentée.
La présence animale ne lui manquait pas, il la sentait en permanence en lui, même seul, il se voyait rire avec toute sa meute. Son cerveau lui fit regarder vers Emy... un moment de bonheur qu'il apprécia jusqu'à sa juste fin. Il se renouvela leur rencontre, les iconvenients qui furent pour former leur beau couple et se qu'il lui en avait couté, à lui comme à elle.
Il resta comme cela pendant un bon moment, le regard vide, l'âme épanouie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Ven 28 Déc - 23:09

Margaux enleva ses chaussures, elle voulait sentir le contact du sable sous ses pieds. Elle s'arreta quelques secondes pour fixer la longue étendu d'eau qui se trouvait devant elle. Elle avait marché un long moment pour arriver jusque là, elle était fatigué, mais ca en vallait la peine. La plage renforcée encore un peu plus son sentiments de solitude qu'elle aimait rescentir lorsqu'elle s'isolée pour réfléchir.

Elle avanca lentement, maintenant qu'elle y était elle pouvait prendre son temps. Elle avait garé sa voiture un peu plus loin que d'habitude, comme si elle avait voulu se cacher, ce qui lui permis de marcher un peu avant la tombé de la nuit. Il faisait deja noir lorsque son pied toucha enfin le sable froid, et elle se sentit enfin apaisée. Elle avanca encore un peu jusqu'a la glace, s'assis sur la sable et posa des pieds nus sur l'eau gelée, elle frémit puis finis par les retirer. D'habitude elle préférait la foret pour être seule, mais ce soir elle avait préféré La Push qui sait pourquoi.
Un visage lui traversa l'esprit; son frère, Peter. Qu'était il en train de faire? Etait il en train de prendre un café dans un bistrot de Paris? Non surement pas, avec le décalage horaire il devrait surement être en train de dormir. Qu'est ce qu'il lui manquait. Un jour elle irait le voir là-bas, elle se le promit.

Son regard se perdit sur le paysage avoisinent, ses pensées vagabondèrent. Un air très frais souffla dans ses cheveux, elle respira profondement, s'allongeant doucement sur le sable, ferma les yeux et se laissa aller au sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Ven 28 Déc - 23:32

Quoi d'autre...? Qui d'autre... si, ça c'était facile, forcément Emy n'aurait pas été trop encombrante. Il l'iamait beaucoup en ce moment, malgrès les tentions qui naissèrent entre eux dans le début de leur relation. Mais qu'est-ce qu'elle était magnifique. Il repensa à Leah...finalement, tous ces sujets qui lui débordaient l'esprit n'étaient autres que sa compagne, le temps et son ex... que le temps lui semblait beau, que le temps lui semblait chaud, mais dans cette mer givrée qui continuait jusqu'où? Jusqu'à qui? Il avait trop souffert et avait trop fait souffert, ou avait trop souffert seulement? Il ne se sentait pas d'esprit magnaque. Contre cette cabane, contre le vent, contre le sable, contre la mer, il était seul, et pensait, se posait des questions, sur quoi, qui, Emy, Leah, alors qu'un coup de vent lui amena plus de sable que les fois précédentes. Il toussa puis se cacha le visage. Il finit par rentrer. La cabane était titubante, faite exclusivement de bois. Elle était faible et croulait sous les bourrasques. Le sable s'engouffrait par les nombreux trous. Au fond, ce même sable avait envahit tout un côté de ce bout de bois. Il n'y avait rien dedans, pas même une table ou un banc. Le bois craquait sous chacuns des pas de 'LeY et il craignait qu'elle ne tienne plus, jusqu'au moment ou un craquement sonore retentit à l'extérieur. Il ressortit alors, allant vérifier si par mégarde il n'était pas seul, si par mégarde quelqu'un s'était malencontreusement échoué sur cette terre morte, ou si encore il y trouverait un cadavre de corbeau noir... cramé. Il ouvrit la porte mais tout lui parraissait normal. Il s'avança dans la semi tempête qui régnait en dehors puis observa les environ. Une fois de plus, tout lui parraissait définitivement normal. Peut-être que la glace avait céder sous le pseudo réchauffement des terres. Il aurait été choqué, oui, choqué qu'un bâteau vînt s'ammarer ici, même s'il l'esperait, enfin, presque, du nouveau monde mais une nouvelle pagaille... Il ne savait pas ce qu'il se passera si jamais il se faisait dénombrer, si l'hommes, vampires ou autres espèces, dépassait les loups-garous, c'était un risque qu'il ne courra pas, pour sa meute. Il s'abandonna une fois encore à ses pensées... La tempête étant calmée, il s'avança vers la glace puis y posa un doigt. Le toucher était agréable même si un léger picotement parcourru son corps de tout son long. Cette étrange sensation lui fit fermer les yeux, puis 'LeY devînt loup plus qu'humain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Sam 29 Déc - 0:10

Un certain nombre de coup de vent frapèrent le visage de Margaux alOrs qu'elle était assoupis. Le sable qui s'envolait caressa son visage, elle ouvrit les yeux, et entre les murmures du vent elle entendu quelqun tousser derrière elle. Elle se figea n'osant plus bouger, n'osant même pas se retourner pour découvrir l'identité de celui ou celle qui se trouvait avec elle sur cette plage. Quelle ironie du sort, c'était la première fois qu'elle venait ici pour être sure de se retrouver totalement seule et voila qu'il y avait quelqun près d'elle. Elle se surpris a sourire malgrès la peur qui l'envahissait peu a peu, Elle se risqua a regarder en arrière, elle ne vit rien a part la petite cabane qui parrut sur le point de s'écrouler sous la force du vent. Soudain la porte s'ouvrit lentement, elle se retourna brusquement s'écrasa contre le sable, ne bougeant plus, avec un peu chance, cette personne ne la verrait pas puisque la plage formait une petite pente .
Après quelques minutes sans bouger, elle regarda en arrière, la tête toujours plaquée contre le sol. Ce qu'elle vit la terrifia, elle cru rêver, devant l'encadrement de la porte se trouvait un homme blond, mais une seconde plus tard a l'endroit même ou ce trouvait le jeune homme, il y avait un animal. Margaux ne su identifier la bête, un loup? un enorme chien? Enfait le créature, de son point de vu, n'était qu'un tache noire diforme. Elle se retourna a nouveau, essayant de mettre de l'ordre dans son esprit, essayant de ne pas penser a ce qui se trouvait a proximité d'elle. Mais une crainte encore plus forte s'empara d'elle, si cette...chose... était un animal il ne tarderais pas a sentir sa présence. Les yeux levés vers le ciel, elle se demande pourquoi elle avait eu l'idée de venir ici, cette nuit.
Un fois de plus, elle tourna la tête en direction de la cabane mais cette fois elle ne se retourna pas précipitement. La bête la regardait, droit dans les yeux, droit dans ses yeux. Elle se figea de peur. Elle se sentis mal, elle cru s'évanouir, juste avant de fermer les yeux elle eu l'impression que la créature avancer dans sa direction...Les crocs saillants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Mer 2 Jan - 23:02

C'était une sensation étrange mais plutôt agréable une fois la transformation passée. Le contact du froid contre son pelage noir était satisfaisant pour un loup-garou. Le vent lui fit dresser les poils sur tout le long de son corps. Il pensait à l'humaine qui était assise là depuis quelques minute smaintenant, à observer la glace, humaine qui n'avait pas soliciter la rencontre de Sam d'après son regard lorsque se premier lui jeta un regard à travers la nuit brûlante du clair de lune. Il ne savait pas quoi faire, s'il devait s'écarter, se transformer, redevenir lui-même et aller voir qui elle était loin de ses terres connues dans lesquelles elle appartenait. Il décida de s'avancer lentement, restant loup, afin de voir ce qu'il lui en couterait, l'humaine n'était peut-être pas si humaine que ca après tout, mais le flaire de 'LeY aurait du être trompé, défaillant s'il s'était trompé sur ceci. Les pattes de Sam étaient rendues lourdes par le sable imposants et gelés. Le vent puissant le faisait se déporté de plus en plus ainsi il eut du mal à se diriger droit sur la jeune femme qui continuait de le regarder. Voyant la peur dans ses yeux, il jugea de ne pas tenter le diable mais de le respecter, c'ets pourquoi il se détourna, d'abord la tête, puis son coprs suivit en direction de la cabane même où il y était reposé quelques minutes plus tard. Après qu'il l'eut rejoint, son corps de loup se changea en un corps humain, tout a fait respectable et qui était bien moins effrayant que ce chien galeux qui occupait sa place. Il contourna la cabane s'assurant que la jeune humaine ne regardait pas puis remonta la dune de sable afin de s'approcher de cette mystérieuse par derrière, voir qu'il elle était vraiment.
Une fois la manoeuvre accomplie, il se fit discret, aussi discret qu'un loup-garou aurait pu l'être puis retourna à son comportement animalier. Il pensait que la vision d'un pauvre chien abbtu ne pouvait effrayer une fille comme celle qui se tenait désormais à quelques mètres de lui... S'était une sensation étrange, 'LeY ne la connaissait pas mais elle dégageait néanmoins une quelconque force qu'il admirait en la personne humaine et effectivement, il en était convaincu, il s etenait derrière une faible humaine, emportée par le souvenir indiscret, indisposé et intranquille de sa paisible vie décourageante... c'était se qu'en degageait sa silouhette, en haut d'une dune abandonnée où la vue menait à perte dans l'horizon et où l'eau n'était que glace. Il savança puis frotta sa tête de loup contre son épaule, le spattes enfoncer dans le sable pour paraitre plus petit, plus inofensif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Mer 2 Jan - 23:58

Une impression bisare l'envahit. Elle cru qu'elle allait tourner de l'oeil quand la créature dessida de s'approcher d'elle, pourtant une certaine envie la maintint consciente, elle voulait savoir ce qui allait se passer même si cela l'effrayait. Elle fut surprise lorsqu'elle vit la bête faire demi-tour, a la fois déçue et soulagée. Le loup, ou le chien peut importe comment le définir, disparu derrière la cabane branlante. Margaux se détourna, qu'elle réaction bisare de la part de cet animal, cependant cette décision lui avait peut etre sauvé la vie. elle fixa de nouveau l'étendu d'eau devant elle en laissant son coeur se calmer un peu. Mais son poul ne baissa pas, elle sentit que le chien était toujours la, elle ne savait pas vraiment où, mais elle ne se sentais pas seule.
Lorsqu'elle commenca enfin a se détendre, elle sentit un contact froid et doux contre son épaule gauche. Elle tourna la tête, doucement, très doucement, un enorme chien ce trouvait là, a côté d'elle. Les yeux de l'animal fixaient la jeune femme, avec une intensité telle qu'elle ne fut presque plus effrayée. A cet instant la bête pressa a nouveau sa tête contre son épaule, et elle fit un geste qui la surpris elle même, lentement elle passa la main dans la crignère sombre du chien vers sa colonne vertébrale et ramena ses doigts jusqu'a son long et fin museau qui était plus celui d'un loup que celui d'un chien, et murmura doucement a son oreille:


Bonsoir

Cet acte lui parut étrange, elle était en train de saluer un animal qui faisait presque 2 fois la taille d'un chien normal et qui aurait pu la dévorer en quelques secondes cependant celui-ci ne parraissait pas hostile a son égard, il s'était aproché calmement d'elle et avait frotté sa tête contre son épaule, si il avait était méchant il n'aurait pas fait ca, il aurait très bien pu partir, laissait la jeune humaine éffrayée . La peur disparue peu à peu laissant la place a une éxtraordinaire curiosité. Et puis soudain elle se souvint qu'elle l'avait vu changer d'apparence, même si elle n'était pas sur que ce ne soit qu'une illusion, mais elle l'avait vu; ce jeune homme blond devenir un animal au pelage noir de jais, alors la peur revint...


Dernière édition par le Jeu 3 Jan - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Jeu 3 Jan - 0:24

Elle n'avait pas réagit comme Sam le craignait. Un regard chaud et chaleureux s'installa entre les deux personnes qui tour à tour donnait une marque amicale à l'autre. Cet échange fut sage et paisible. Sa douce main qui entrait en contact avec sa peau de loup faisait frémir 'LeY et il se laissa parcourir d'un grand froid, cligna des yeux pour mieux observer l'humaine qui le carressait. Elle était blonde, comme lui à l'origine, elle avait l'air sage, mais ca conclusion qu'il avait tiré de son apparence en ressortait nettement plus lors de son expression de visage. Bien que cet instant fut magique, la jeune fille semblait plutôt avoir les larmes aux yeux, comme si Sam lui faisait penser à une réincarnation de quelqu'un qu'elle aurait perdue dans son enfance. Son visage doux, ses mains polies, efficaces, ses yeux tendres et tristes, ses épaules faiblient par le passé lourd d'une jeune femme, la poitrine d'une femme, les jambes d'une model. Sa beauté n'était pas inexpressive, même pour un loup. Il se planta ensuite droit au paysage, assis sur son postérieur il demeurait plus grand qu'elle. Il bailla sana retenu devant la lune qui se couchait peu à peu sur l'horizon se dégradant d'étoiles, et les premiers nuages de peur s'intallèrent doucement sur la montagne du loin, sur l'étoile au loin, ses leurs yeux... Ils s'enfoncèrent dans le sable, tous deux, leur poid emportant la faiblesse de la nature à l'encontre des règles, on disait de la nature solide et incassables, imbattables, pourtant on l'accusait déjà de faiblir, de se réchauffer, de ne pas être à la hauteur. Cet instant semblait ne déranger personne, ni elle, ni 'LeY. Cet instant retraçait à eux deux leurs vies. Cet instant prouvait que le mélange existait, qu'il devait exister. Ce phénomène ne portait aucun nom, et pourtant c'est ce que Sam aurait désirer, une union inconnue, mais sure.
Alors qu'ils étaient là, assis dans le sable, deux étrangers côtes à côtes, ce ne fut plus un loup qui pensait, mais un homme de grande taille, d'une blondeur naturelle éblouissante, des yeux fins, noirs à ce moment là, pourquoi, mieux apercevoir au delà... Ils regardaient cet au delà, qui en était capable... une voix séleva des sables, une voix encore méconnue, une voix affaiblit, une voix semblable à un bruit de geindrement de loup:


Bonsoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Jeu 3 Jan - 1:10

Margaux ne cessa de regarder l'enorme loup qui se trouvait la, devant elle, il était bien plus grand que n'importe quel loup qu'elle avait pu voir dans les zoo. Celui-ci était beaucoup plus impressionant mais pas seulement par sa taille, bien que cela jouait beaucoup, mais également par sa posture, il était assis sur ses pattes arrières sur le sable froid et tourné désormais la tête en direction des montagnes lointaines, si fier. A cet instant elle vit briller dans ces grands yeux d'un noir profond une lueur d'hésitation puis il s'adressa a elle, bien que ceci parût invressemblable a première vue, elle sentit la plage vibrait comme si il avait parlé par l'intermédiaire de la nature. Cela aurait il du l'effrayer? Car si c'était le cas, ca n'avait pas marché, Margaux sentais qu'un lien se formait entre cet animal et elle. Un lien étrange, qu'elle ne pourrait décrire, presque fictif mais qui existait pourtant.
Un doux coup de vent vein frôler la peau de la jeune femme, celle-ci frissona, et sous une impulsion étrange, elle s'approcha du loup pour se réchauffer. Elle se colla lentement a sa crignère dense, lorsque sa joue frola lentement le cou de l'animal, elle cru entendre un grognement qui paraissait tellement humain que l'on aurait pu l'appeler murmure. Sur le moment elle cru que c'était pour la faire s'éloigné, mais le loup posa délicatement son museau sur la chevelure blonde de la jeune femme. Elle carressa a nouveau le front de l'animal, très délicatement par peur de l'éffrayer. Margaux eu un rire interieur, quel couple original il formait sur cette plage deserte: Un loup noir, imposant, sombre et une humaine blonde, jeune et frêle collés l'un a l'autre sous une nuit froide étincelante en train d'observer la glace, uniforme. Quelle rencontre inatendue, sur la plage de La Push, c'était étrange, éffrayant.


Qu'est tu?

Ces simples mots avaient glissé de sa bouche si rapidement qu'elle n'avait pu les éviter, elle eu peur de l'impacte que ceux-ci auraient sur le loup, allait-lui en vouloir de lui avoir posé cette question? Allait-il s'enfuir en la laissant là, perdue, seule?! Elle décida de se détacher lentement de sa fourrure toujours en fixant les yeux grands ouverts de son compagnon. Cet instant dura une étérnité aux yeux de Margaux peu etre même plus, une tension étrange c'était installée, palpable. Elle ne su comment réagir lorsque le loup se releva sur ces quatres pattes le regard toujours plongé dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Mar 8 Jan - 0:04

Qu'était-il? Une bonne question en fin de compte. C'était un point important pour cette jeune fille et finalement moins pour Sam qui avait accepté sa condition depuis maintenant certains temps. Mais qu'aurait-il à répondre à ça? Qu'il était un monstre, quelqu'un d emauvais, très mauvais, ce qui faisait ressortir un caractère épais et embrouilleux, qu'il ne savait pas ce qu'il disait plusque ce qu'il ne ressentait, qu'il ne pouvait exprimer ses sentiments cachés aux plus importantes personnes pour le seul regret que quelque chose l'en empechait, quelque chose de simple, ridicule et naïf. Il aurait voulut crier sur le monde entier qu'il emmerdait tout ceux qui le regnait, lui et ses idées penchant pour l'isolement, mais ils auraient aussi voulut leur dire merci, leur dire merci pour leur geste, d'amitié d'amour, et même s'il ne le prendrait pour lui, ce geste sera présent, il ne l'oubliera pas. Pouruqoi devaient-ils tous réagir comme cela? Il n'en faisait pas une affaire entre lui et le monde mais il devait rejetter toute la pression sur quelqu'un, quelque chose, alors qui d'autre que son assassin, quoi d'autre que sa terre? Il voulait prouver, leur prouver qu'il pourrait faire mieux, qu'il repondrait aux questions existentielles, mais dans la conditions unique que ceux qui le souhaite, ose se présenter et parler, puis écouter... car il na parlait pas beaucoup, il écoutait surtout, afin d emieux connaître chacun d'entre vous, chacun d'entre eux, vous découvrir, nous découvrir, savoir nos péchés mignons et nos faiblesses. Mais ses proches il les aimait, ces mêmes proches l'aimait surement aussi, et il se sentait bien d'avoir quelqu'un sur qui reposer son corps, quelqu'un sur qui reposer ces questions et son regard, voulant s'écarter du monde à tout prix, partir au loins, ailleurs, vivre, être libre, pour de bon... il l'aimait, il les aimait. C'est alors qu'une larme vînt doucement se caller sur le contour de l'oeil de Sam, il baissa sa tête voulant s'effacer devant la fatalité, devant se qui devait être, il pleurait, comme très rarement il le faisait. Il leva sa patte pour s'essuyer cette larme puis doucement, il tourna sa lourde tête caline vers la jeune fille, esquissa un sourire, cligna des yeux où d'autres larmes coulèrent à présent, une après l'autre, demandant pardon à cette humaine, lui demandant de lui pardonner pour tout ce qu'il leur avait fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Mar 8 Jan - 0:32

La réaction inatendue du loup lui fit perde tout ses moyens. Un tel animal qui était submergé par le chagrin, un chargin qu'aparement il ne pouvait lui confier, qu'elle ne pouvait comprendre. Lorsque la première larme coula le long de sa joue poilue, un coup de poignard transperca le coeur de Margaux, pourquoi ces pleurs? une deuxième larme apparut a bord de son autre oeil, deuxième coup de poignard. Etait-ce a cause de sa question? Pitié faite que ca ne sois pas sa faute. Faites qu'elle ne soit pas la cause du chargin du loup.
En tout cas maintenant elle était certaine d'une chose, Il avait quelque chose d'humain dans ces larmes. Avait vous deja vu un enorme loup fondre en larme au bord d'une plage deserte comme seule compagnie une humaine plus attristée qu'effrayée? Il fit un pas en arrière cachant sa tête entre ses pattes impressionantes, les larmes continuaient de couler. La jeune femme decida de s'accrocher a son coup, d'etre le plus près de lui pour lui montrer qu'elle partageait son chagrin, bien qu'il lui soit inconnu, de lui montrer qu'il n'était pas seule sur ce sable gelé, pour lui montrer que son coeur pleurait aussi, ce coeur qui battait en même temps que celui de l'animal. La chaleur qu'il dégageait réconforta un peu la jeune femme qui était frigorifiée par l'horreur de l'avoir blessé. Elle regrettait, regrettait d'avoir tout gacher, d'avoir gacher l'instant magique qu'il partageait tout les deux l'un contre l'autre, avant qu'elle ne pose cette question, qui était a l'origine de tout. Elle mis ses mains de chaque coté de la gueule du loup, elle voulais qu'il la regarde dans les yeux, qu'il voit a quel point elle s'en voulait. Alors elle lui adressa ces quelques mots, le voix brouillée par la tristesse:


Excuse moi. Je ne voulais pas te blesser, je t'en pris excuse-moi.

Après cet aveux elle se dit qu'il serait peut etre temps de partir, elle n'était plus a sa place sur cette plage, elle avait tout loupé, avait blessé le loup, elle s'en voulais tellement. Elle tourna la tête en direction de la mer de glace. C'est sur sa joue que la larme coula cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Sam 12 Jan - 23:14

Non arrête ce n'est pas toi. Juste un développement caractériel dévalisant un passé rempli de meurtre. Brisuer de coeur, homme chevauchant son desespoir pour s'en servir comme atout et se faire regarder la la meilleure façon qu'il soit. Ainsi donc il allait de bar en bar, de soir en soir, de cuite en cuite, de bagard en bagard, de blessures en blessures, tout aussi plus ou moins graves les unes que les autres... Il buvait certes, il s'arrêtait certes, il savait ce qu'il faisait certes, mais cela ne l'a tout de même pas empêché ceci et cela. Tout ce qu'il a fait et qu'il regrettait désormais. Un souvenir humide autour d'une bouche pulpeuse. Un corps salivant et une langue tendre, un verre de plus, en trop, un de plus un de moins, pourquoi, pouruqoi pas, il savait, non... bien sur que non. Cherchait-il à savoir? Encore moins, il savait qu'il ne savait pas, et ce mélange de problème, c'est ce même mélange qui promène sa vie ici et là, en dehors de tout ça et au conflit de ce qu'il se passe ici. Alors que l'ennui le submerge en ces temps. Il court, après quoi, qui, son passé, son futur, sa vie présente, après elle, après sa future, sa chère, elle... Il rêve, il s'ennui il s'enivre, de toutes ses conneries de ces conneries, il sent juste ce que le monde lui a apporter, il sent le vent sur sa figure, il sent le vent célébrer la victoire encore une fois, il aimerait qu'elle s'approche... Il va le célébrer, le sentir une dernière fois, va le voir. Une reconnaissance lui sera accordée au nom de la rose. Vient le chercher, il se perd, slallomant entre toutes ces voitures des temps derniers, entre ces poteaux hors fonction... entre des bribes d'aventures qui lui reviennent à l'esprit, entre toutes ces embrouilles méritées, entre ces débris arpentant sa tête et lui absout une perte de contrôle totale... L'amou se dit fragile, tendre, rugueux, fort et aussi caricatural que le malheur... foutaise, il n'en n'est ainsi! Elle porte ce nom qui lui est important, à ses yeux, aux yeux des autres, il s'en moque, cette importance est culte et l'amour prolifère du tout long de ses veines épaisses lui égorgeant jusqu'aux capillaires. Et elle était assise ici et là, pensant à la même chose que lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Lun 14 Jan - 23:33

A nouveau l'expression de tristesse se dessina sur sa gueule. Pourtant il sembla s'excuser ce qui surpris la jeune femme. après tout c'est elle qui l'avait offenser. Elle s'abandona a ses yeux qui l'hypnotisaient, ils changeaient de couleur attirants completement son regard. Une lumière attira ses yeux, sur la pointe de la plus haute montagne qu'ellle pouvait voir, c'était lumineux, un rayon de soleil. Deja?! Elle était décue, se moment avait était... Comment trouver un adjectif assez fort? Magnifique ne suffisait pas. Cette rencontre l'avait intrigué dès qu'elle avait vu le loup, cependant elle ne pouvait pas rester ici. Elle plongea de nouveau son regard dans celui du loup, avec une intensité telle qu'elle aurait presque encore pleuré. Elle déposa un baiser sur sa joue brulante.

Je suis tellement heureuse de t'avoir recontré le soir exact ou j'avais besoin d'etre seule. Tu m'a aidé sans même me parler, mais je suis sure que tu me comprend. Le mystère qui tourne autour de toi a l'air très complexe, surtout pour quelqun comme moi. Je n'oublierais pas, jamais.

Un autre baiser, et elle se leva, le loup leva la tête. Elle se stoppa, même debout elle était plus petite que lui, il était vraiment impresisonant. Elle ne voulait vraiment pas partir. Elle voulait resté près de lui, contre son pelage bouillant qui contrastait avec la fraicheur de la plage. Son regard... Oui c'était ce qu'elle avait le plus aprecié, ses yeux captivants. Elle se decida a avancer, la tête détourné de l'animal. Esperait-elle qu'il la suivrait? Elle ne regarda pas en arrière, elle marcha vite, trop vite même pour que se soit naturel. Elle s'arretta quand elle fut arrivait a la lisière du bois, se cacha derrière un arbre, ou elle était sur qu'il na la verrait pas. Mais sentira-t-elle son angoisse?

[J'suis désolée, mais je suis aps très inspirée]


(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Mar 15 Jan - 22:18

Il la laissa s'en aller. Il laissa le vent l'emporter. Il laissa le sable glisser sous ses pas, regardant l'étendue dominante de ce paysage glacial. Il ne la regarda pas de nouveau, assis face à son destin, il révoquait la fatalité et ne pensait à rien. Quelques minutes ou secondes s'étaient écoulées alors qu'il y croyait qu'un bon torrent venait de couler sous un pont, il commença à bouger ses pattes engourdies par la non activité qu'avait demandée leur "méditations". Il s'en alla lui aussi, après avoir reperé cette jeune fille près de la lisière un peu plus loin, elle ne bougeait plus, elle semblait ne plus bouger, alors il s'en alla du l'autre côté. Il passa la cabane étant loup, il sortit de l'autre côté de ce bout de bois à l'abris des regards furtifs de l'humaine étant Sam, humain, debout, en chair et en os... Il passa par la route pensant prendre le chemin le plus court afin de retrer chez lui, car Emily devait être maintenant réveillée et même si elle ne serait pas étonné de ne pas trouver son mari à ses côtés, elle se ferait certainement du soucis. Aussi jugea t-il préférable de ne pas tarder. Il marchait alors le long de la ligne centrale de la route, cette ligne blanche, qui, jamais ne finit. Au milieu de cette route désert, le soleil se levant presque entièrement sur lkes falaises, 'LeY était légèrement seul...enfin. Il arriva à son tour vers cet arrêt naturel d'une valeur très magique pour Sam. Le sable et le collines cédaient tout à coup pour laisser place à une magnifique et soyeuse forêt pour le moins surchargée. On passe du jaune au vert, un changement plutôt agréable et passif. Il entendait ses pas sur les épines des pins fragiles lorsqu'il entendit non loin de lui un bruit qui lui était familier. Il n'eut pas de mal à tomber sur cette humaine perdue, contre un arbre, surement ce même arbre. Elle avait donc attendu tant de temps dans bouger. Il avait eu le temps de passer par derrière sans qu'elle ne bouge, sans qu'elle n'observe plus rien, à moins qu'elle est repérée quelque chose... Il s'avança discretement près d'elle, regarda sa silouhette puis souffla sur sa nuque...

N'est-ce pas qu'il est magnifique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Mar 15 Jan - 23:02

Tetanisée. C'était le mOt qui convenait le mieux. Elle ne se rendi pas comte du temps qu'elle passa caché derrière cet arbre. Elle ne risqua pas un regard en arrière. Mieux vallait en rester la! Comment allait elle faire pour retrouver sa voiture? Elle était completement perdue, elle se sentait perdue. Elle essaya de se recesir, mais l'angoisse la bloqua sur place. Elle avait passé une nuit a coté d'un loup qui n'aurait fait qu'une bouchée d'elle et c'était maintenant qu'elle avait peur. Quelle idiote!
Pourrait-elle un jour parlé de nette nuit? Elle se souvint de l'apréhension qui avait térrasé Forks lorsque d'immenses loups avaient était apercus dans les forêts. Non elle ne parlerais de ça a personne, tout le monde lui dirait que des bêtes pareilles de pensaient qu'a s'assoifer de sang, et qu'elle avait était irresponsable de s'avanturer sur le territoire de La Push en pleine lui de plus ils seraient inquiets du retour des loups dans les environs de Forks. Paul apreciera encore moin, Margaux savait qu'il n'aimait pas qu'elle vienne sur le territoire Quilleute. Etait-ce a cause de ca qu'elle était venue sur la plage? Pour comprendre pourquoi son petit-ami avait une telle aprehension de ce qu'il pourrait se passer si elle se trouvait sur les terres indiennes?
Desormais il fallait qu'elle bouge, le jour venait de se lever. Elle se cria a elle même d'avancait. Peut-etre attendait-elle inconscienment que le loup revienne?
Mais ce ne fut pas le loup qu'elle senti souffler sur la peau de son coup ,tout aussi chaud que la respiration de loup l'avait étais, qu'une voix forte et rauque accompagna. Elle se retourna, elle vit alors son reflet dans les yeux de l'inconnu qui se trouvait desormais devant elle. Elle l'observa longuement, s'arretant sur chaque detail de son corps athlétique. L'homme ne devait pas dépassé les 25 ans, il avait une tignasse blonde mal organisée, des yeux a tomber par terre, des muscles saillants et un sourire charmeur. Malgrès ses cheveux très clairs, sa peau était assez mate. Il semblait des origines indiennes, Quileute peut etre.
Elle ne sut quoi répondre! De qui parlait-il quand il disait qu'il était magnifique?! L'esprit de Margaux s'élumina, le loup. Il avait tout vu? Elle était génée, cet instant lui avait semblé si unique, elle ne voulait l'avoir partager qu'avec le loup, pas avec cette inconnu qui sortait du bois comme si il y était depuis le début. La réponse a sa question était simple, évidente:


Oui, il est impressionant et magnifique. Mais qui est tu?

Sa voix trahit l'apréhension, mais ne mentait pas. Elle fixa l'homme blond droit dans ses yeux devenus foncés et vit alors son sourire s'alonger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Mer 16 Jan - 17:36

Elle avait été surprise par l'apparition soudaine de Sam dans l'encradrement de cette forêt joviale. Elle paraissait minuscules au milieu de ces monstres géants, et lui aussi. Elle était contre l'arbre ne sachant que faire, une pointe d'espoir, peut-être, dans son regard confus, un mauvais présentiment, une peure quelconques provoqué par un choque brutal et imprévu. Maintenant qu'il la voyait à l'air libre, il confirma ses premières impressions et la jeune humaine ne semblait pas avoir quelque chose de particulier quand au fait qu'elle ignorait sans aucun doute son monde. Il y eu un moment de silence où il ne répondit pas, ne voulant pas répondre, ne sachant que répondre... Ce loup n'était que son reflet et cette larme n'avait été que ça pensée. Il ne pouvait se dévoiller ni détruire le moment qu'ils avaient partager tous les deux, elle inconsciemment, lui l'en remerciait. Un sentiment d'étrange panique surprit alors 'LeY. Elle était restée là si longtemps... qu'ets-ce qu'elle faisait dans la Push? Pourtant, il était sur qu'elle n'en était pas, ce n'était qu'une humaine il en éait sur, il l'aurait reconnu sinon, mais malrgès cette impression, elle avait néanmoins quelque chose, quelque chose de secret, de caché, loin au delà de son regard. Sam la regarda avec des yeux flambant, menaçant, comme s'il voulait se méfier d'elle et lui montrer qu'elle ne pouvait gagner. S'il avait pu se voir, iol aurait pu apercevoir ses deux pupils passer du noir sombre en un rouge léger. Il observa encore quelque temps la jeune humaine puis recula d'un pas.

Je crois que ce n'est pas moi qui devrait me présenter...

Il avait été dur en disant ces quelques mots mais il sentait en elle quelque chose de mauvais, quelques ressentis qui ne lui disait rien qui vaille. Il ne l'avait pas sentit lorsqu'elle l'avait serrée contre lui tout à l'heure, mais maintenant qu'il pouvai tla voir au grand jour, il pensa secrètement que cela ne tournait pas rond. Il y eut de nouveau un silence pendant lequel un oiseau, surement un corbeau, fit bouger une branche d'arbre quelques mètres au dessus d'eux. Sam observa ses petits yeux fins, puis s'écarta... doucement.

* Je t'ai déjà vu! * pensa-t-il...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Mer 16 Jan - 19:35

Etait-ce normal que ce jeune homme lui faisait penser a quelqun? Sur le moment, elle ne c'était pas rendu comte qu'il avait un air familier. Mais ou avait-elle bien pu le voir? Il était rare qu'elle s'aventure sur les territoires indiens donc ca ne pouvait pas être ca, mais elle avait deja recontré cet homme, elle en était sure. Il ne s'était toujours pas présenté, cela ne disait rien qui vaille a Margaux. Allait-elle lui dire qui elle était vraiment? De toute facon ca n'aurait fait aucune différence, demain il aurait oublié cette jeune femme blonde insouciante qui trainait dans les bois inconnus sans aucune protection. Elle se décida tout de même a lui répondre:

Je...suis Margaux... Et toi qui es tu? Et pourquoi m'observais tu?


Le début de sa phrase avait était hachée, sans aucune assurance. Mais elle s'était ressaisit pour lui demander pourquoi il venait gacher sa solitude. Désormais elle voulait s'éxpliquer a elle-même pourquoi il la regardait avec des yeux tueurs, il y a 2 minutes il lui souriait comme pour la charmer , et voila que maintenant il donne l'impression de vouloir la tuer. On aurait dit qu'elle le dégoutait. Elle le toisa d'un air calme. Le loup aurait semblé inofensif par rapport au regard noir de l'inconu. Quel ironisme.
Désormais elle voulait partir, elle commencait a s'impatienter et a s'enerver sérieusement, toujours en le fixant droit dans les yeux, cependant elle gardait toujours un sourire décontracté sur la figure. Si elle n'avait pas était aussi curieuse de savoir pourquoi ce visage lui était familier elle aurait très bien pu se retourner maintenant et partir chez elle. Elle n'était plus collé contre l'arbre, l'arrivée du jeune homme l'avait fait réagir, bien qu'elle fu un peu surprise de croiser quelqun a une heure si matinale. Elle patienta encore quelques secondes qui lui parurent une étérnité.
C'en était trOp, il ne lui répondais pas, elle perdait son temps. Elle se détourna de lui en soupirant. Tant pis si il ne voulais pas lui dire qui il était, elle demandrait a Paul qui était ce jeune homme blond aux origines indiennes qui avait l'air si sur de lui. Paul?
Voila d'ou elle connaissait cette personne, elle l'avait deja croisé alors qu'elle était en compagnie de son petit-ami. Mais comment s'apellait-il deja? Elle réfléchit un moment, tournant toujours le dos a l'inconu qui ne l'était plus vraiment. Puis elle se retourna lentement, un grand sourire sur les lèvres.



Sam!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Jeu 17 Jan - 20:41

* Margaux ?...! *

C'était donc ça. C'était elle, la femme de Paul, un homme plutôt sympas, assez changeant mais pas très proche de lui. C'était quelque chose de bizarre, leur rencontre, il y avait un sentiment éperdu dans leurs pensées, mais Sam sentait que ce n'était pas que dans le siens, il avait la capacité de lire dans les pensées de ces confrères mais pas des femmes de ces derniers, néanmoins il ressentait que quelque chose allait de travers. Que faisait-elle là? Y avait-il un problème avec Paul ou autre chose le concernant plus ou moins directement? Il baissa sa garde, se qui le fit devenir plus imposant qu'il ne l'était déjà, son visage semblait moins crispé et plus accueillant et ses yeux clignèrent puis le rouge passa au vert paisible et emportant. Il fit rouler sa nuque puis s'approcha toujours lentement vers Margaux, cette jeune fille qu'il n'avait qu'entrevue ici et là et à qui il n'avait jamais adressé la parole. Elle parraîssait elle aussi tout à coup plus soulagée, d'avoir embellit son esprit accablé, surement. Il se demandait se qui allait l'emporter maintenant, qu'est-ce qu'elel aurait bine à lui dire, est-ce qu'il aurait besoin de se justifier quand au loup avec qui elle venait de passer quelques temps, quelque chose, devinara-t-elle qu'il s'agit de Sam lui-même et lui demandera-t-elle des explications de part cette larme qui coula le long de son pelage...

Désolé, je me disais aussi... c'était bizarre, mais, tu vas bien?

Il s'arrêta à quelques mètres de l'humaine puis la toisa quelque peu du regard afin d elui faire passer le message d'oublier le mensonge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Jeu 17 Jan - 21:01

Elle se détendit enfin. Le regard de Sam avait radicalement changé, ses yeux avaient également changés de couleur a une vitesse éclair. Etrange!
Ca réponse l'avait cependant perturbé. Pourquoi lui demander comment elle allait avec un air si inquiet? Etait-ce parce qu'elle avait passé la nuit sur cette plage, ou etait-ce parce qu'il l'avait vu se blottir contre le corps imposant d'un loup. Elle répondu avec décontraction en affichant un large sourire.



Oui, à merveille. Mais, que fais tu ici ?

C'était peut-etre une mauvaise idée de demander ca, il lui retournerait surement la question. Et qu'allait elle répondre? *Au rien je passé comme ca par hasard pour faire le point sur ma vie actuelle et puis j'ai croisé un loup enorme alors je me suis coller a son pelage pour me réchauffer* Quelle idiote! Elle le regarda droit dans ses pupilles, entourées d'un vert renforcé, d'un air géné. Il était vraiment attirant, elle avait du mal a ne pas regarder ses muscles de nouveau. Mais c'était déplacé après tout c'était un ami a Paul. A oui merde Paul. il allait surement lui dire qu'il avait vu Margaux sur la plage, elle savait que son petit-ami n'aimait pas qu'elle se promène toute seule, surtout qur les territoires de La Push. Une grimace tordis le visage de la jeune fille, elle frissona. Paul était du genre a s'énerver pour pas grand chose, surtout envers Margaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Jeu 17 Jan - 21:31

Elle n'était pas naturelle, pas comme la première fois où il l'avait vu, aux côtés de Paul. Et puis ce n'était pas son genre de se promener telle une fuyarde. Certes il ne connaissait que très guère Paul et absoluement pas personellement Margaux, néanmoins tout se savait dans la meute, tous les exploits entre les loups et leurs femmes, leurs relations amicales, amoureuses et même sexuelles, n'étaient absolument, évidemment, des secrets pour personne. Aussi Sam savait très bien que ce n'était pas une façon aisée que de se promener ici, à cette heure là, pour une jeune humaine telle que Margaux. Il se concentra jusqu'au plus profond de ses yeux puis acheva cette démarche un poussant un léger grognement, enfin, c'est ce qu'il y paraissait, pour Sam, cela aurait juste voulut dire, "dis-moi", malheureusement, la bête en lui l'emportait et son enthouisiasme à protéger et défendre le rendait direct.

Arrête!

Un seul mot, une voix profonde, souple et glissante presque sifflante, prolongée dans les tympans de la jeune fille, une voix qui fit surement frisonner le corbeau qui était passé ici un peu avant, qui avait surement fait une peu bleu au lapin qui les avaient regardé tout à l'heure et le sang avait surement du se glacer jusqu'au plus insignifiant doute du petit coeur de Margaux. Il ne fallait pas qu'elle lui cache quelque chose, il le saurait de toute façon certainement dans la journée même alors autant que tout soit réglé, dès maintenant. Il poussa encore son regard puis avança, forçant l'humaine à reculer. Il fit cette démarche jusqu'à ce qu'elle se heurte contre cet arbre dur et sec. Les yeux de Sam étaient chamboulés et on aurait dit qu'un nuage s'y promenait, variant le noir au gris, passant par un rouge sang coagulé à un blanc invisible.

* Dis-moi, ne me ment pas! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Jeu 17 Jan - 22:29

Et le voila repartit pour lui faire peur, ce a quoi il arrivait sans problème. Elle était la maintenant de nouveau collé a l'écorce dur de l'arbre auquel elle c'était deja posé. Elle le fixa sans aucune retenue, plongeant dans son regard aux reflets cramoisis. Elle savait très bien ce qu'il voulu dire. AlOrs elle se repris un peu se redressa pour ne pas paraitre si inferieure. Elle souria et dit:

Si tu crois qu'il y a quelque chose avec Paul tu te trompe. Je suis toujours avec lui et ca se passe très bien. Tu es intrigué par le fait que je sois la, seule, n'est ce pas? Et bien je voulais juste m'isoler, réfléchir, ce que je fais très souvent. Ne me regarde pas comme ca. Tu n'as pas le droit de me juger.

Elle était loin de l'avoir dit avec un ton agressif, au contraire. Elle avait était très calme, et s'était raproché de Sam, lentement, pour lui faire savoir qu'elle ne le craignait pas, bien qu'il l'impressione encore. Difficile d'oublier sa musculature et ses muscles saillants qui s'étaient désormais contractés comme si il se retenait de frapper.


Hey Sam arrête, c'est pas la peine de s'énerver, je n'ai rien fait de mal, je suis juste venu m'isoler un peu!

Elle posa sa main sur son bras musclé, il frémit, ces sourils se froncèrent . Elle ne voulait absolument pas qu'il lui en veuille, elle retira sa main genée. Elle lui escquissa un sourire timide en le regardant du coin de l'oeil. Ces yeux s'éclaircir légérement. . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Jeu 17 Jan - 22:47

C'était trop facile, de toute façon, il le saurait plus, tard, elle se ferait enguelée sans retenu car ces choses là nereste pas souvent secrète, si jamais l'on explore un peu trop les pensées de Sam il ne pourrait retenir son entrevue avec Margaux. Il se contenta juste alors de se dégager de sa petite main. Sam détestait qu'on le touche, sauf pour sa belle Emily qui bien évidemment avait le droit de tout sur lui sans retenu... Néanmoins, il n'apréciait pas le contact autre que voulut. Il cligna des yeux puis ces derniers brillèrent soudain grâce au rayon du soleil qui s'infiltrait entre le feuillage épais de la forêt puis demeurèrent désormais bleus. Il recula de quelques pas avant de faire grincer ses dents et craquer sa nuque douloureuse.

Tu sais ce qui t'attends! Il n'apprécie que rarement ce genre de chose et ça ne restera pas longtemps sous silence, je te couvrirais mais sois prudente... et puis merde tu le connais ce baveux?

Il avait enchainé ses deux sujets sans décrocher le moindre changement de ton ou de voix, ni même d'agacement. Il ne sourait pas mais ne grimaçait pas. En phase d'indifférence, il était rare qu'on l'on juge ses expressions de part son expression. Il se servait de cet atout afin de tromper. Même ses proches se rendaient confus devant ceci, malheureusement pour Sam il ne pouvait pas se garder dans l'ombre tant que l'on arpente son cerveau, chose qu'il toruvait désagréable mais qu'il comprenait car lui-même utilisait très souvent cette motivation du savoir. Il y eut de nouveau un moment où il ne se passa rien, juste un échange comme tous les autres. Il avait pointé l'endroit où elle s'était tenue auparavant, sérant le loup contre elle. Il voulait juste savoir ce qu'elle aurait pu dire ou inventer. La ressemblance était nulle entre Sam et son homonyme aussi il pensait qu'elle ne sentirait pas le moindre aspect entre les deux êtres. Il aurait néanmoins voulut lui faire bine comprendre ce qu'il l'attendait en rentrant tout à l'heure au bercail. Paul n'était pas un tendre lorsqu'il s'agissait de la vie menacée de sa femme. Oui, une petite ballade sur cette plage était une excursion dangeureuse, très dangeureuse, mais Sam le comprenait. C'était ici qur tout commencerait si...

Il pensait à se qu'il se passerait, tôt ou tard, si Paul dénoncerait la déloyauté de 'LeY ou s'il s'écraserait devant lui, comme à sa salle habitude. C'était l'une des raisons qui faisait que leur relation n'était pas très entretenu, néanmoins le mari de l'humaine savait faire preuve de bon sens dans les bonnes situations, et il était très utile et très en avant lorsqu'il s'agissait d'un peut d'action. Dans un sens, on aurait pu lui toruver une certaine ressemblance avec Jared, ce dernier serait le côté négatif alors que Paul se placerait plutôt du côté positif du personnage. Bien qu'arrogant, il affaichait ses opinions et ne traînait pas sur les affaires. Il arpentait tout comme Sam les endroits inexplorés, même si l'envergure était moins importante, il faisait un travail qui ne devait pas être ignoré. Il passait beaucoup de temps avec Margaux, il était très protecteur et c'est ce que Sam craignait chez lui, il avait lui-même fait une erreur dans le passé avec Emily, Paul, vulnérable autant que lui, serait capable de faire la même chose. Il avait au moins cet atoût d'être là, plus souvent...

Une sensation horrible de culpabilité envahit tout son corps, puis il baissa la tête, s'en prenant à ces effroyables maux qui le reprenaient de temps en temps, de plus en plus souvent ses derniers temps, ces dernières nuits...il aurait aimé être seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Jeu 17 Jan - 23:36

Il allait tout dire, elle le savait, il venait de lui dire qu'il la couvrirait mais son regard montrait qu'il ne pouvait rien faire pour éviter la fatalité. Elle aurait cru qu'il gardera ca pour lui, il connaissait Paul mieux qu'elle, il savait a quel point il pouvait vite s'enerver surtout quand il s'agissait de Margaux. Dès qu'il lui aurait dit, Paul se précipiterait chez elle, et elle passerait un sale moment.


Tu vas tout lui dire, hein? Tu as tout vu?


Elle le regarda, avec des yeux qu'elle voulait naturels, seulement elle savait que ca allait faire souffrir Paul si il l'aprenait. Elle ne voulait pas lui faire endurer ca. Elle tenait trOp a lui. Pourquoi Sam ne pouvait pas garder ca pour lui? Il n'y avait personne d'autre sur cette plage.


Pourquoi tu ne gardes pas ca pour toi? Nous sommes les deux seuls a savoir où j'étais cette nuit, et ce que j'ai fait. Moi je n'ai rien a me reprocher, mais Paul m'en voudras et tu le sais. Et tu vraiment obligé de lui dire?


Sa voix était serrée, elle n'allait pas tarder a craquer. Elle fixa le sol, pour pas que l'Indien voit a quel point elle n'allait pas bien. Cette nuit avait était éxtraordinaire, seulement l'après coup aller être plus douloureux. Et puis merde, c'était bien fait pour elle. Mais oui quoi pourquoi La Push? Elle était venue ici en pleine conscience que ca serait une mauvaise idée, tout le monde désaprouverait. C'est pour ca qu'elle avait décidé de ne le dire a personne, Elle avait juste prévu de s'allonger sur le sable et de réfléchir. Le loup avait changé ses plans. Après l'avoir quitté elle s'était également dit de n'en parler a personne. Et voila que Sam débarquait comme une fleure et lui faisait la morale. Cette journée allait etre dure, elle devait si préparer, il fallait qu'elle assume ses actes. Elle releva la tête, fixa Sam et laissa échaper un soupir de désespoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Ven 18 Jan - 20:43

Il y avait une sorte d'ignorance dans la voix, les yeux et l'esprit de Margaux. Une chose essentielle oubliée ou inconnue. Bien sur il ne la trahirait s'il en avait le choix, or, il se trouve qu'il ne la pas. Cela lui fit repenser à certains événements avec Emily ou plus loin encore, avec Leah... c'était une chose étrange qui régnait en ces temps entre les deux personnages, cependant, la fatalité avait toujours donné raison au plus faible. Leah s'était retrouvée dans des situations parfois plus embarrassante et surprenante que Sam mais son état physique l'avait sauvée plusieurs fois par le passé. Essayez de provoquer une femme croulant sous les débrit, à la limite de la mort, ou avec l'usage d'un membre supérieur en moins... pas facile, surtout en prenant en condition le tempéramment très exessif de son ex. Elle avait toujours pu gagner, grâce à elle, ses proches ou même Sam. Ils se faisaient la guerre, même en étant un couple. C'était un jeu pervert pour lequel rimait avec danger. Des aller et retour de gifles, des coups passaient par-ci par-là, avant une dispute, ou après ou encore juste pour le plaisir d'être énervé. Ces deux pulsions avaient fait des ravages dans le passé, des ravages qui ne leur aura finalement rien couté. Le seul obstacle ayant été Emily... Elle était apparue ce jour là, fière, puis avait soudainement détournée son regard après le contact des yeux de Sam, elle s'était enfuie, elle avait courue alors que personne n'y avait vu la raison, personne à part son futur. Il avait joué ce jour là, il avait joué dangeureusement, avec Leah, ils avaient faillient tous deux, aller beaucoup trop loin, ils avaient faillient tous deux, proche de passer dans l'au delà...

Et puis après vînt les histoires, problèmes et scènes de ménage avec Emily. Elle était très caractéristique et ne s'énervait que très rarement, ce que Sam approuva par dessu beaucoup de choses chez elle, ce qu'il n'avait pas, ce qu'il lui manquait, une patience effroyable. Elle pouvait gagner à celui qui faisait la gueule le plus longtemps, elle savait passer ses journées sans regarder son époux, sans lui adresser la parole ni même sans le toucher, pas même le soir. Tout ceci fut accentué par la perte de contrôle, un de ces jour, de Sam qui s'est énerver, plus que d'habitude, quelque chose qu'il n'avait jamais vraiment fait uaparavant sur l'une de ses proches. Il ne se contrôlait plus, on lui avait dit d'aller voir quelqu'un qui pourrait l'aider, mais étant l'un des premiers à être passer de la phase humaine à la phase loup-garou, il n'avait pas su où aller se réfugier. Il passa donc des journée seul, dans l'ombre, là haut sur la falaise, sur cette falaise, ou en bas dans la cave, juste la cave. Il y avait passer trois jours et trois nuits, sans boire, sans manger, sans personne, il n'était jamais remonté... il ne serait jamais remonté si l'on ne l'avait pas découvert ce quatrième matin, faible, allonger par terre, immonbile, on lui avait cru une résistance qu'il n'avait pas su contrôler. Sa force mentale s'étant décuplée depuis ce jour là, on ne le reconnaissait plus sous son premier nom. Il y eut, par la suite, certaines rumeurs selon quoi il aurait tenté de se sucuider ou encore que l'homme, celui que l'on croyait être le maître, avait échoué, dans ce périple, dans cette cave. Il avait ordonné à ce que l'on ne le dérange pas. Il fut déranger, comment le prenait-il, on ne le savait pas, il n'eut jamais voulut s eprolonger sur ce sujet, personne n'avait jamais osé lui en reparler après qu'il est envoyé l'un de ses confrères aux soins intensifs...

Tout ceci lui semblait très..., finalement, comme une perte simple, une perte de lui-même, de son ancien esprit. Etait-il plus sage? Une question parmie tant d'autre, une affaire non éclairée qui ne le sera jamais si l'on se fie à Sam. Il avait toujours ce regard, perturbant et métant mal à l'aise, celui-là même qu'Emily avait vu la première fois... elle aura été la seule à avoir comprit certaines choses essentielles de la vie de Sam, même eux, ne l'avait pas comprit...


Tu sembles ne pas savoir grand chose sur nous...

Pourquoi ignorait-elle se détail? Un test aurait été absolument absurde, surtout avec lui, elle le savait et cette hypotèse n'était qu'exclue. Alors que voulait-elle... ce regard étrange... elle baisse la tête, oui, il comprenait qu'il venait de gâcher sa journée et ce moment passé avec lui-même, mais il fallait qu'elle comprenne, il se fichait de se qu'il lui arriverait... pour le moment, il voulait juste rentrer... elle lui manquait, il se sentait à l'écart, on lui dira que c'était le seul chemin qu'il avait choisit pour se déconnecter de ce monde, de l'autre monde. Il avait perdu plusieurs proches avec Leah, mais ces précédents, l'étaient définitivement.

Tu sembles ne pas me connaître non plus...

Un moment de silence s'instaura entre les deux jeunes adultes. Il ne ovulait pas la faire paniquer, juste l'effrayer, encore plus qu'elle ne l'était, cela se voyait. Elle était affaiblie, de son passé peut-être, mais surtout, de cette renocntre. Le savait elle? Mais pourquoi elle ne savait pas... sotte!

* C'est essentiel! *

Et il avait raison. Elle ne considérait pas les dangers respectifs qui s'instaureraient de plus en plus dans sa vie si elle ignorait leur monde. Elle était huamine et alors? Elle l'avait choisit, ils étaient, elle et Paul, imprégnés désormais, il fallait juste qu'elle se mette au courant, sur certains points importants, cruciaux pour sa vie, pour sa liberté et pour son couple.

Oui, d'accord il était un peu radical et cela n'envisageait rien qui vaille, il n'empêche que ce n'était que la stricte vérité, et qu'elle le veuille ou non, elle finira un jour pas se casser les os, et de tomber de haut, de très haut. Trouver l'âme soeur ne suffit pas, il faut aussi trouver le chemin dans lequel s'engouffrer, dans lequel on tient aisément et dans lequel on se lie rapidement avec lui-même, avec nous-même et avec notre conjoint... Ce qu'elle semblait espérer était à présent recueillit par un léger sourrir, peu engageant, mais tout de même une expression qui devait surement lui sembler plus juste...

* La vie n'est pas juste Leah... *

Mais quel idiot... lui non plus ne semblait pas savoir grand chose sur Margaux. Effectivement il ne la connaissait pas vraiment, plutôt une connaissance et cela se prouvait sur l'instand même. Il secoua la tête en se prenant lui même pour la dernière des bêtes absurdes. Pourquoi y avait t-il fallu qu'il en vienne jusqu'ici... bref, il n'avait plus qu'à trouver quelque chose à dire ou faire comme à son habitude, laisser les choses aller, se passer, sans dérangement ni aucunes conclusions attives, juste aisser faire ce que le passé avait si bien fait jusqu'à présent. Il lui dira la vérité, rien que la vérité, juste la vérité.

Je garderai ça pour moi... jusqu'à temps que je sois obligé à...

Il la regarda d'un air complice puis lui lança un regard qui désignait l'embbra dans lequel il la mettait. Il ferait néanmoins cet effort, pour elle, et surtout pour Paul, ils avaient besoin de tous le monde en ce moment, si ne serait-ce qu'un loup n'était pas en forme, ne pouvait être sur pied, tout allait échouer, tout s'écroulera...

* La vie n'est pas juste Emily... *

Il lui avait alors semblé à ce moment là, que la voix d'Emily lui avait répondue, intérieurement... "je sais..."

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Margaux Kendal

avatar

Féminin Nombre de messages : 359
Age : 25
Humeur : OkaY
Date d'inscription : 20/12/2007

You
Relations:
Citation: *Bercée par les parfaites illusions d'un espoir sans nom*

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Sam 26 Jan - 22:01

Savoir que Sam ne dirait rien n'avait pas réconforter Margaux. Après tout elle allait mentir a l'homme qu'elle aimait, et si celui-ci découvrait un jour ce qu'il s'est passé cette nuit, il lui en voudrait, enormement. A cet instant précis, la jeune femme se haïssait, pourquoi avait-il fallu qu'elle vienne cette nuit, ici, et que ce satané loup s'y trouve également, et puis Sam qui ne l'aidait pas. Au contraire, il l'enfoncé dans un fossé noir. Y avait il un fond? Un chute comme celle-ci devait bien se terminer un jour ou l'autre. Elle dirait tout a Paul. Peut importe sa réaction, peut importe si il l'a quitte, elle lui dirait tout, n'oubliant aucun détails. Il la detestera ensuite, comme elle se deteste elle-même en ce moment, mais il le fallait elle ne pourrait le regarder en face sans penser a ce qu'elle lui caché.


Très bien. Je crois qu'il est préferable qu'on en reste la. Tu n'auras pas a cacher quoi que ce soit a Paul, je lui dirais. Tout!


Tout. Ce serais trop. Le loup, et surtout leur entreinte sur la plage en pleine nuit. Ca serait dure mais il le fallait. Elle voyait deja son regard horrifié se poser sur elle, il la regarderait comme une étrangère. Son coeur se serra.


J'espère qu'il ne t'en voudra pas non plus. Après tout tu n'as rien a te reprocher, tu es sur ton territoir et tu m'as juste rencontré. C'est moi qui vais tout prendre.


Elle lui souris vaguement le regarde perdu a droite de son visage mate. Elle vit les feuilles bouger, peut etre a cause du vent. Ou serait-ce le loup qui était revenu? Aucune chance...
Il était temps de rentrer, et d'affronter la réalité. Elle ne pourrait pas dormir aujourd'hui, en tout cas pas sans lui avoir tout dit. Elle s'en voulait, Paul lui avait toujours dit de ne pas venir sur les territoires indiens toute seule, après cette soirée elle pouvait trs bien comprendre. Etait-il au courant de l'existance de l'énorme loup noir qui se trouvait a La Push? Elle lui demanderai, en douceur...
Elle se retourna et bisarement senti de nouveau le souffle chaud de Sam sur sa nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Uley
It's like...a bullet in your head !
avatar

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 26
Localisation : Avec toi ailleurs c'est ici... je nous aime, à présent...
Emploi/loisirs : Just a Fix More...
Humeur : Here and There...
Date d'inscription : 21/12/2007

You
Relations:
Citation: The premedication of death is premedication of freedom.

MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   Dim 27 Jan - 0:07

Il n'entendit que très peu ce qu'elle lui dit. Il ne pensait pas que cette situation, son histoire de ce matin, prendrait plus d'ampleur que cela, et si elle avait dans l'idée folle de se démasquer à son Paul, il la couvrirait en lui disant ce qu'il a toujours dit pour rassurer, assurer. Néanmoins le vide se faisait dans ses yeux. Alors qu'elle prenait sois disant la situation en main, un vent glacial vînt lui caresser les pupilles. Il se demandait quand la vérité allait éclatée et quand est-ce qu'elle serait acceptée... Le soleil était désromais levé sur la grande plage de la Push. Il parvenait aux premiers sommets des falaises mais seuls les quelques rayons les plus puissants arrivaient à parvenir entre l'épais feuillage qu'offrait la verdure et la croissance déconcertante des feuillus de la forêt. Les oiseaux se mirent à chanter de plus belle jusqu'à se que l'on accepte se réveil. Une douce mélodie parvînt à leurs oreilles, emportant l'esprit de 'LeY dans cette perturbation monotone. Les milles et un insecte qui grouillaient sous ses pieds le faisait croire à une pseudo déportation et la feuille morte qui s'abattit sur le sommet de son crâne lui faisait penser, ressentir au coup fatal. Une idée anondine traversa les douloureuses pensées de Sam lui rappelant qu'il était otujours dans cette forêt, avec cette peronnes, cette humaine toute faite de chair fraîche et d'abominations gutturales... une incapacité à en dire d'avantage, à avaler une autre gorgée de salive pourrie. Elle était la perfection de sa mémoire et il ne voyait plus de qui il pensait. Etait-ce Margaux, Emiliy, Leah ou encore autre personne...

Il avait dans l'hypotèse que si on se levait un matin en traînant des pieds, la journée serait forcée d'être longue et penante. Une idée pure viendrait à l'esprit de celui qui l'a chercherait et ce qui devrait être mérité serait remit à autrui dans les circonstances dont-il se doit. Ce qui est le plus incroyable, c'est que le comportement amoureux, de jalousie, soit aussi semblable à celui de la folie. Il dirait merci à ce magnifique film qui lui avait offert quelque vision d'un chaos... eh bien, chaotique. Un coup pour rien destiné à celui qui ne prend au sérieux que l'ignorance dont-il fait les frais, où la culpabilité ne circule qu'à sens unique. Il aurait aimé ne se forcer à penser à toutes ces choses étranges, penser à ce qui aurait pu être ou ce qui n'aurait pu être évité... Juste regarder le vie en face, la mort dans les yeux, la défier, gagner et règner, divisant... Un choix à prendre, la vie n'est qu'une multitudes de choix tous plus cruels les uns aux autres. Une oeuvre apportée après y avoir travailler de longues heures, une dossier perdu pour perte de mémoire courte. Il se suivait lui-même, se confiant, s'osbtinant sur le moins important, en y faisant le crucial. Faire passer les seconds rôles en première ligne et dénoncer l'injustice de l'animosité mondiale qui se contentait de s'incruster là où l'on l'attendait le moins.

Il croit qu'en fait il s'est détruit. Quelqu'un d'autre le voyait et l'écoutait. Il n'était pas invité, il voulait juste être écouté. Il voulait vivre après la mort, vivre la mort, il aurait préféré pêcher qu'instaurer cette cruauté. Une assitance à personne oppressé, une non assitance à personne ne danger. Ce qui en découlait c'est qu'il y verait une objection quelconque prenant en compte l'histoire de sa vie. Il aurait voulut y répondre devant justice et tribunaux, défier les lois, courber le néant... Une pensée en entraînant une autre, il releva sa lourde tête enkilosée puis regarda Margaux après réflection.


"Remember, remember, the fifth of November..."

Vois ce qui ne te détruis et poursuis ce qui te défie, regarde la vie dans l'au delà et regarde ce qu'il en découlera...

Il n'aurait jamais pu expliquer pourquoi ni comment il avait sortit cette phrase. Un inconvenient ne serait venu que dans l'unique but de perdre Margaux dans l'incompréhension et dans l'obscurité qui recouvrait sa douce chevelure. Elle s'en faisait peut-être un peu trop, mais était consciente d'un regard abusif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-of-us-is.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un regard dénudé. ~~pV~~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un regard dénudé. ~~pV~~
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????
» Regard Hanté - Mâle - Sang - Guerrier
» Un regard perçant en plein coeur.
» L'aspect du sang n'est doux qu'au regard des méchants.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fascinating :: La Push :: La plage-
Sauter vers: